mardi, 24 mars 2009

Tontons macoutes

Musée du Quinquennat
Le dictionnaire de la droite

Tontons macoutes, c'est le terme employé il y a peu par Frédéric Lefebvre, un des porte-parole de l'UMP, pour qualifier les militants des organisations qui composent le LKP. Il a  également comparé  la grève, les  manifestations,les barrages et tout ce qui constitue un mouvement social de cet ampleur et de cette durée à  des opérations de type mafieux.

En Haïti, "Tontons macoutes" est l'autre nom donné à la milice les Volontaires de la Sécurité Nationale (VSN), groupe paramilitaire et  police parallèle  du régime  de  François Duvalier, surnommé Papa Doc, ancien dictateur de Haïti, et  qu'il léguera à son fils et successeur Jean-Claude Duvalier dit Bébé Doc, lui même dictateur.
20horribles.jpg
Pour maintenir le pouvoir des Duvalier en place, les "Tontons macoutes" auront fait régner la terreur  pendant près de 30 ans en pillant,  en torturant et en excécutant les  opposants  à la dictature.

On voit à quel point
la comparaison de Lefebvre est particulièrement  insultante et imbécile.

Jean-Claude Duvalier,  qui a du se démettre et quitter Haïti le  7 Février 1986, s'était  exilé en France avec sa famille où il a été accueilli
sans être inquiété le moins du monde. Un exil qui devait être doré, puisqu'il avait déposé dans des banques suisses une petite fortune  heureusement  bloquée à la demande du gouvernement Haïtien.
Le 12 février dernier, l'Office fédéral de la justice (OFJ) a ordonné la restitution  aux Haïtiens de ces fonds, soit plus de 4,6 millions d'euros d'avoirs bancaire, dont l'origine légale n'a jamais pu être prouvée et qui devraient aider à financer des projets de développements si des recours douteux ne l'empêche pas.

Voilà pour le macoutisme, sa violence et ses opérations de type mafieux.